Interview d'aventurière: Vanessa du blog Cash Pistache

Vanessa_hamac

Premier article, premier récit d'aventure, nous retrouvons aujourd'hui Vanessa, auteure du blog Cash Pistache. Vanessa, c'est notre première ambassadrice, elle nous livre aujourd'hui une interview autour de son voyage au cœur de l'Australie, un mois de roadtrip à travers les routes les plus sauvages de ce continent. Un récit que vous retrouverez prochainement sur son blog !

 

Bonjour Vanessa, pourrais-tu te présenter à nous ?

Je suis originaire du Sud de la France en Provence. J’ai grandi entre ville et campagne toujours fascinée par la nature et les animaux. Petite, ma mère m’apprenait à mettre du Mercurochrome sur la queue des lézards et à nourrir les oisillons tombés du nid avec une allumette et une bouillie vitaminée. Mon père, lui, me faisait grimper la Sainte Victoire ou conduire la Grosse Berta, un vieux taco bien costaud qui pouvait traverser la Durance. Ils m’ont énormément fait voyager dans toute l’Europe et un peu plus loin. Je crois que j’ai eu une belle enfance. Je pense que c’est ce qui m’a donné le goût de vivre intensément chaque découverte.

Saurais-tu nous dire ce qui fait de toi une aventurière ?

Je suis très spontanée et assez sportive. Si je suis tentée par une destination, un voyage, je ne vais pas vraiment y réfléchir. Prête à partir demain pour n’importe quelle aventure. Mais je ne suis pas spécialement courageuse, j’ai souvent la trouille hein ! mais comme on dirait « à retardement ». En fait, j’ai un laps de temps entre ma décision et l’action où je ne suis absolument pas aventurière. Par contre une fois lancée, je vis le truc à 200 % !

Es-tu partie seule ? Pourquoi l’Australie ?

Nous sommes partis en famille : mon fils, mon homme et moi. On cherchait à voyager pendant les vacances d’été, on voulait vivre quelque chose d’exceptionnel ensemble, pour une fois réunis sur plusieurs semaines. Partir un mois, ça voulait dire: camper, et le continent australien nous est venu en tête de manière évidente.

Comment as-tu organisé ce voyage d’un mois ?

On a juste acheté des cartes australiennes sur internet et regardé les pistes possibles sur Google Map. Puis, une fois le gros de l’itinéraire posé et les billets d’avion réservés, on a négocié avec le loueur de 4x4 par mail. Et enfin, on a booké notre première nuit d’hôtel à Darwin. Le reste, c’était du domaine de l’aventure !

Map_couteau

Que souhaitais-tu vivre sur ce continent australien ? 

Le dépaysement avant tout, j’en avais besoin, rompre avec le quotidien. Ensuite, je souhaitais depuis longtemps partir à l’autre bout du monde avec mon fils. C’était important pour moi.

Quelle a été ton expérience de vie à bord d'un 4x4 à toit tente ?

Mitigée. J’ai adoré le fait de se déplacer facilement sans se soucier de devoir trouver un hôtel le soir. Mais j’ai été surprise par le temps perdu à monter et démonter la tente de toit et tout ce qui va autour. Il fallait constamment organiser le coffre pour tout stocker. Je pense qu’il y a des véhicules mieux équipés que d’autres. Ceux que nous avons pu croiser en Australie avec des compartiments et tiroirs et une cuisine intégrée doivent permettre de se déplacer chaque jour plus facilement.

 

 

As-tu des anecdotes de mésaventures à nous partager ?

Notre premier Campsite fut un échec total puisque les avions passaient au-dessus de notre tente et une compétition de trials se tenait à moins d’un kilomètre. Avec le décalage horaire c’était vraiment une mauvaise entrée en matière… On a su en rire. Mais la grosse mésaventure, c’était la panne sur le 4x4 en plein désert. Un mauvais caillou sur la piste et hop, fuite du liquide de freins. On a dû faire des centaines de kilomètres au frein moteur en roulant lentement et avec une grande attention. C’était stressant et épuisant mais rien ne pouvait nous arrêter ! Surtout qu’on se rendait à Kings Canyon puis Uluru, impossible de louper ces merveilles !

Et des beaux souvenirs ?

Il y en a tant ! alors quelques très beaux souvenirs en vrac :

  • Quand on a joué dans le sable de la dune la plus haute d’Australie face au désert Simpson.

  • Quand j’ai vu mon premier envol de grands perroquets roses.

  • Quand on a eu la visite étonnante de vaches qui ont accourues en troupeau pour nous observer à quelques mètres, curieuses et peureuses à la fois.

  • Quand on a cru voir une météorite et que le soleil est devenu orange et immense à l’horizon.

  • Quand on a découvert vers Cape Tribulation, complètement par hasard, la plus belle plage déserte du monde (selon nous !!).

  • Quand je me suis retrouvée toute seule en pleine nature nez-à-nez avec un émeu de plus de 2 mètres de haut.

Vanessa_sable

Que conseillerais-tu à ceux qui veulent vivre une expérience similaire ?

  • Etre deux conducteurs pour pouvoir se relayer au volant. 

  • Choisir un 4x4 bien équipé avec des compartiments de stockage.

  • Voyager léger et ne pas prendre de valises mais plutôt des sacs qui puissent se caler aux pieds de la banquette arrière.

  • Prendre des vêtements chauds et un duvet hiver pour les nuits froides dans le Centre du pays.

 As-tu d'autres aventures de prévues que nous pourrons suivre sur tes réseaux ?

J’ai plusieurs voyages en projet dont je parlerai le moment venu! Un seul d’entre eux est déjà réservé, c’est le Brésil au printemps 2019.

Merci Vanessa de nous avoir partagé tes aventures sur les routes australiennes!

Vous pourrez retrouver le récit de ses aventures sur son blog ICI et sa très belle galerie Instagram ICI qui vous donnera à coup sûr, l'envie de partir voir le monde!


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés