Portrait d'aventuriers: Joana et Eric

 Depuis quelques années maintenant, nous suivons de près les aventures d'Eric et Joana, un joli couple de trentenaires en vadrouille sur les routes d'Amérique, dans leur van un VW T3. Un mode de vie qui fait rêver.

van

Le départ de l'aventure 

Eric et Joana ce sont deux amoureux de voyage, un peu foufous, et depuis très longtemps ils ont gardé un projet en tête qu'ils n'ont jamais lâché, partir sur les routes du monde à bord d'un véhicule vintage. Ce rêve il fallait le réaliser coûte que coûte et le plus difficile comme toujours, c'est finalement de se lancer et de ne vivre qu'autour de ce projet. Après des mois de bonnes et mauvaises excuses, d'économies, ils ont fini par écouter leur cœur et c'est en Juin 2015 qu'ils ont changé de vie. Ils clôturent leurs chantiers d'architectes, vendent leurs meubles, quittent leur appartement en France, chargent leur sac avec uniquement l'essentiel et prennent un aller simple direction Montréal. 

À ce stade là, l'aventure était encore floue, pas de plans définis, mais ils concrétisent un premier rêve, acheter leur van et prendre la route !

Le choix du véhicule

S'ils sont déjà équipés d'un combi T2 VW en France, ce n'est pas par pur hasard qu'ils ont posé leur dévolu sur un modèle T3 au Canada, plus robuste et en meilleur état que certains T2 qui croulaient sous la rouille. Discret par sa taille, avec seulement l'essentiel pour vivre, une mécanique qu'ils connaissent, c'est tout ce qu'il leur fallait !

« Aussitôt acheté, aussitôt sur les routes ! » 

C'est en chemin qu'ils ont fait leur petit cocon intérieur. Pour eux être sur la route, voir le paysage défiler, s'arrêter dans les endroits de leur choix, est une vraie addiction. Déjà près de 125 000 km en Amérique du Nord et en Amérique centrale avec leur VW Vanagon Westfalia de 1984. Déjà 3 ans d'aventure loin de leur pays natal.

van

Leur aventure

Point de départ : Montréal. Ils ont ensuite pris la route à l'Est, pour découvrir la Gaspésie, la Nouvelle Écosse puis descendre vers les USA, zigzaguer dans les différents états jusque là côte ouest, là ils ont longé la célèbre route 1 en remontant vers l'ouest canadien. À chaque étape, la découverte des parcs nationaux, tous plus beaux les uns que les autres. Des vas et viens, entres les USA et le Canada, jongler avec les visas et les saisons. Les kilomètres ne leurs font pas peur, la carte est là pour témoigner de leur parcours.

joana_eric_map

Le quotidien en van

« Trouver de la nourriture, trouver où dormir, s’occuper du van pour aller toujours plus loin et profiter ! Les préoccupations se focalisent sur l’essentiel, on se rend vite compte que l’on a pas besoin de grand chose. Il faut aussi savoir que tout ce qui se fait dans une maison classique en deux secondes ou du moins assez facilement sans organisation particulière, prend en van beaucoup plus de temps et il faut anticiper beaucoup de chose. Envoyer un mail peut prendre trois heures, faire la lessive une journée…»

Pour Eric et Joana, chaque jour est différent mais comporte sa petite routine, propre à la vie en van. Ils vivent avec le soleil, se lèvent tôt mais se couchent tôt aussi. Leur premier geste est de regarder par la fenêtre, les premiers rayons se lever et sublimer le paysage dans lequel ils ont arrêté leurs quatre roues. Un petit-déjeuner, tartines grillées devant un nouveau paysage chaque matin voilà leur bonheur.

"Le quotidien en van c’est revenir aux basiques"

van_entretien

Ensuite chacun à ses tâches, plutôt instinctive, Vaisselle, rangement du lit et des affaires pour Joana pendant qu'Eric checke la carte et rentre quelques points GPS en fonction de ce qu'ils ont décidé la veille ou pendant le petit déjeuner. Et souvent, il jette un oeil au van, rajoute un peu d’huile, vérifie que tout est paré !

L'hygiène dans une vie nomade est toujours plus compliquée mais là aussi ils ont pris leurs habitudes et leur confort, douche le soir, avec une douche solaire, ou parfois au camping même si ils n’y passent pas la nuit, pas toujours chaude mais cela fait l'affaire !

 

Le rangement est aussi une question d'habitude et de confort, l'espace toujours propre et clair, cela facilite le quotidien et donne une image plus sérieuse aux douanes et contrôles de police.

C'est dans ce quotidien qu'ils se sentent vivants ! Bien sûr, ils ne le cachent pas, ce n’est pas toujours parfait, de temps en temps ce sont des parkings,  des « campings » où ils passent leur nuit. Mais désormais il existe de nombreuses applications pour les nomades en recherche d'un lieu où dormir, se laver et refaire le plein de gaz. Et puis sur la route et en van, ils ont aussi fini par développer un sixième sens. Sentir quand les petits chemins vont mener à un super spot, repérer les robinets pour remplir le van en eau, sentir la sécurité d'un lieu. Ils ont appris à écouter leur instinct.

van_nuit

Leur philosophie 

« Un besoin d’Ailleurs, d’Inconnu, de paysages grandioses et démesurés. »

Ils ne savent pas vraiment dire pourquoi ils ont décidé de partir et de découvrir ces continents si loin de chez eux mais peut être parce-que partir loin était justement un bon moyen de faire un break, couper avec tout ce qu'ils connaissaient déjà… Un besoin de changer radicalement leur quotidien, et de s'en éloigner le plus possible, de mettre tous leurs sens en éveil. Le changement a du bon. Il permet de se concentrer sur l’essentiel, de se reconnecter à soi même et de se trouver. La liberté d’aller à droite ou à gauche, de s’arrêter où et quand ils veulent, de changer d’avis. « Avoir le choix et faire leurs propres choix. » « Un quotidien sans quotidien. Une sensation de tous les possibles, où le temps leur appartient et en même temps où il file à toute vitesse tant l’expérience est riche et intense. Une liberté à laquelle ils deviennent accros ! »

liberté_van

Randonneurs, à la recherche des plus beaux points de vues, plutôt amoureux de la nature que de la ville, même s'ils aiment découvrir les cultures, observer et rencontrer les locaux, se perdre dans les marchés, après une journée de visites dans la ville, ils apprécient de pouvoir s'échapper dans les grands espaces naturels.

aventure

"À la recherche des endroits les plus sauvages"

L’idéal: Ouvrir le toit, laisser la porte ouverte, se faire un feu, prendre une douche, manger dehors, puis se blottir dans les draps, c'est là pour eux le meilleur moment de la journée, celui où ils prennent conscience qu'ils sont bien là où ils sont, ce moment où ils se sentent libres ! 

« Être le plus souvent dehors et vivre avec son environnement ( nature sauvage, ville, froid, chaud…) , à son rythme, pur bonheur et/ou dépendance…Ce qui veut dire accepter l’inconnu et les imprévus (pannes, météo etc), manquer souvent aussi d’intimité et surtout s’adapter ! La vie sur la route est un challenge, parfois (souvent), fatiguant et difficile mais au combien intéressant. On apprends tout les jours, on évolue et l’expérience nous fait grandir. L’inconnu est exaltant mais aussi angoissant. On relativise. Etre sur la route c’est trouver des solutions à chaque problème qui se présente. Des sentiments exacerbés, des moments de kiffe absolus et d’autres où tu remets tout en questions. C’est un peu les montagnes russes au niveau sentiment mais tout ce qui est peut être négatif ou beaucoup moins fun est vite effacé, oublié par tout ce que l’expérience peut apporter. Alors on tente de rester en mouvement, pour se sentir vivant  ! »

Leur vie professionnelle

Quand ils sont  partis, il y a trois ans, ils ont tout mis de côté et ils ont vite pris conscience que leur métier d'architecte ne pouvait pas se faire sur la route. Ils sont donc revenus quelques mois en France pour travailler, économiser et repartir au plus vite. Ce n'était pas l'idéal pour eux, et cela leur a permis de réfléchir à ce qu'ils pouvaient mieux leur convenir. Un peu de Community Management, de vente de photographies, des missions qui ne font pas gagner un salaire mais qui leur permettent de mettre leur essence et de vivre simplement. Au jour le jour, ils apprennent à choisir leur priorité et à gagner leur vie sans tromper leurs envies. Prendre du plaisir, afin que le travail ne soit pas une corvée mais un épanouissement.

Leurs projets

A force de vivre sur la route, ils ont réalisé plusieurs choses sur cette vie là et sur l’espace et l’aménagement de leur maison sur roues. Les idées ont fusé, les croquis aussi, passionnés par les micro-achitectures et maisons mobiles. Ils réfléchissent donc à comment adapter leur profession à leur passion.

« L’architecture générale dont nous sommes issus tends donc vers de l’architecture d’intérieur, que nous avons déjà pratiqué, mais que nous aimerions adapter au monde du van. »

Joana et Eric ont prévu de faire une pause dans leur vie toujours en mouvement, ils veulent développer de nouveaux projets qui leurs tiennent à cœur. Ils sont donc revenus au Canada avec un PVT (Permis Vacances Travail) en poche, ils aimeraient développer des aménagements de van qu'ils ont déjà dessiné.

 

Et pour affronter l'hiver au Québec, c'est dans une caravane Airstream de 1974 qu'ils vont vivre. Définitivement pas résolu à vivre en appartement, ce fut pour eux, le meilleur compromis. Après avoir laisser leur « Popo » au chaud et entre de bonnes mains, ils ont acquis leur nouvelle maison et sont en pleins aménagements.

airstream

Et puis pour vous mettre l'eau à la bouche, ils repartent au printemps direction l’Amérique du sud,  ça promet de belles aventures à suivre sur Facebook, Instagram et leur Site Web !


1 commentaire


  • Delphine Lefebvre

    Un bel article !!! fait avec simplicité et sincérité qui donne très envie… :)


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés